Jeudi 28 février 4 28 /02 /Fév 08:33

Je dois raconter ma soirée ce matin et uniquement avant 10H00
Pour avoir bravé l'interdiction, Véro m'a puni hier.

Véro est passée hier soir me chercher pour effectuer ma punition. Premièrement à poil, ca j'adore!
Ensuite elle a sortie une cagoule en latex noir avec un seul trou et m'a imposé de ne plus voir et ne plus entendre, mes seuls, sens l'odorat et le touché. J'ai du mettre des boules quies, et mettre la cagoule. Le trou n'est que pour la bouche, je ne voyais plus rien. Pour être sur que je ne verrai rien et que je n'entendrai rien, elle a posé un demackup sur mes yeux sous ma cagoule et un pacquet sur chacune de sur mes oreilles. je me suis tout de suite senti complètement isolé.
Je devais garder la bouche ouverte pour pouvoir respirer. J'ai commencé à réclamer une photo et je me suis retrouvé un demackup dans la bouche et la cagoule par dessus, cette fois-ci seul mon nez restait libre pour pouvoir respirer.

La j'étais vraiment à sa merci, j'attendais ma punission, j'étais en érection dans ma cage c'etait douloureux

Nous sommes partis en voiture, j'étais toujours à poil, j'ai du marcher jusqu'à la voiture garée dans la rue à au moins 10 metres de la porte, il était 22H00, je ne devais pas être seul mais je ne voyais ni n'entendais, l'impression était bizare.
Nous avons roulé un temps que je ne saurai dire, au moins 20 minutes, puis la voiture s'est arretée quelque part que je prense être une maison. J'ai marché sur des gravillons avant de me retrouver sur un carrelage. Lorsqu'on perd les sens les plus courants, on fait attention à tout, le tête n'arrete pas de gamberger.

Il y avait du monde, des parfums de femme, des mains de femme mais aussi d'hommes qui me touchaient. J'ai commencé à vouloir toucher ceux qui me touchaient et j'ai pris un coup sur ma cage, j'ai compris que je ne devais rien faire.
On m'a mis ce que je pense être un plateau dans les mains et je ne devais plus bouger. Je suis resté un long moment ainsi comme un meuble, des mains passaient sur tout mon corps, mon érection était toujours très douloureuse, quelques doigts carraissaient et essayaient de s'enfoncer dans mon anus, je laissais faire. Ou étais je et qui étais là ?

On m'a retiré le plateau et on m'a installé sur le dos sur un meuble, froid assez bas, on m'a lié au meuble par la taille avec une ceinture je pense, mes poignets et mollets avec des menottes en plastique ou cuir et on les a réunis ensemble. On a retiré le demeckup de ma bouche et replacé la cagoule de sorte que seule ma bouche etait accessible. J'ai compris ce qui allait m'arriver.

Je suis resté ainsi un moment interminable, je sentais que je n'étais pas seul mais rien ne se passait, en fait dans ma situation, on préfaire qu'il se passe quelque chose, l'attente est insupportable.

Enfin on s'est occupé de moi, j'ai senti l'odeur d'une foufoune se poser sur ma bouche, je savais quoi faire et je me suis exécuté, puis une seconde, je m'étoufais du manque d'air et de l'air empli de ses éfluves de sexe.
j'ai demandais qu'on me laisse respirer et j'ai encore pris un coup sur ma cage 

j'avais des bites dans mes mains que je devais masturber et très vite dans mon anus qui me perforaient,  je me sentais perdu, tout transpirant, objet sexuel et je ne pensais qu'à chercher à respirer entre les assaults.

Je ne sais pas combien de temps cela a duré, je dirais une à 2 heures, on a aucune notion du temps quand on est aveugle et sourd.
Ma bouche, mon anus étaient et sont encore très douloureux, la ceinture qui me bloquait rentrait dans mes cotes.

Lorsque leur jeu a été fini, on m'a détaché du meuble, remis la cougoule sur le bouche, je puais le foutre, la foufoune, c'est horrible.
ON m'attaché mes mains dans mon dos et mis quelque par, sur du carrelage avec comme seul vetement une serviette. On m'a laissé .... J'ai tenté d'appeller Véro, je n'arrivais qu'à murmurer.

Avec mes mains dans le dos, je ne pouvais pas sortir cette cagoule, je pouvais me déplacer mais ou étais je, pour aller ou ?
Je me suis recroquevillé dans un coin sur la serviette et je me suis endormi.

Réveil brutal, on m'a remis dans la voiture toujours nu, cagoulé et ne pouvant rien dire. La voiture a roulé.
Lorsqu'on m'a sorti la cagoule, j'avais l'impression qu'on arrachait ma peau.

La personne qui conduisait la voiture n'était pas véro mais un homme que je ne connais pas, j'ai pris peur, j'ai pleuré. Il riait et m'a félicité pour ma prestation. Il m'a laché à 8H00 devant chez moi, avec la clé de Véro de chez moi.
J'ai passé une heure sous la douche à me laver de tout ce sperme, ce foutre en pleurant. J'ai essayé de joindre Véro qui ne répond pas pour comprendre pourquoi elle m'a fait cà .....
J'ai juste un message d'elle sur mon iphone qui m'impose de raconter ma soirée sur mon blog et de publier la photo qu'elle à prise avant 10H00 ce matin.
J'ai appellé le bureau pour dire que je suis malade, mon visage est tout tuméfié, j'ai mal au cul.
Je vais me coucher, j'espère que Véro sera là à mon reveil pour m'expliquer. 

 
 
 
 

L1010987.JPG

Par jemexhib - Publié dans : soumission - Communauté : Soumission et appartenance
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés